PARCS NATIONAUX

Yosemite : un magnifique écrin dépassant les clichés californiens

9 octobre 2015
Yosemite demi dome

Je crois que pour ce post-là, il faut commencer par la base : la prononciation du nom du lieu. Oui oui, je vais loin dans les détails, mais quitte à apprendre à connaître un endroit, autant faire ça bien. Evidement, à la française, nous prononçons le mot comme il s’écrit : yo-sé-mit. Mais quelle fût la surprise de ma colocataire quand j’ai évoqué le parc devant elle pour la première fois, je crois qu’elle n’a pas compris de quoi je voulais lui parler… Donc pour mettre tout le monde d’accord, il faut le prononcer comme les locaux, c’est-à-dire : yo-sé-mi-ti. Ce n’est pas compliqué, et puis ça vous évitera sûrement quelques confusions !

Toujours est-il que le parc national de Yosemite a été notre première étape après l’atterrissage à Los Angeles et la récupération du van chez Escape. Déjà presque 500km pour notre première étape avec Karolin et Marijke, ce n’est pas rien – et dès le début, nous avons pu admirer la richesse des paysages de la Californie. Nous sommes passées de la ville encombrée de Los Angeles à des étendues presque désertiques pour enfin arriver dans le parc très boisé par l’entrée Ouest. Notre première arrivée a été mémorable, car il faisait nuit noire, le parc n’est bien sûr pas éclairé et le réseau fonctionne très mal voire pas du tout, donc nous n’avions plus vraiment de GPS. Quoi qu’il en soit, heureusement que nous avions réservé une place dans le camping Lower Pines et que la signalisation est présente à toutes les intersections du parc. Si vous arrivez de jour, les rangers vous donneront une carte à l’entrée du parc dans tous les cas. Fatiguées, nous avons vite transformé le van en couchage – après s’être fait quelques frayeurs en lisant la documentation sur la présence d’ours dans tout le parc (non, ce n’est pas une blague).

A notre réveil, nous avons immédiatement été surprises par le paysage qui nous entourait. Comme le nom du camping l’indique, nous étions entourées de pins et pouvions apercevoir au loin les dômes de pierre caractéristiques de Yosemite. Si vous n’avez pas de guide, ou simplement par curiosité, rendez vous au Visitor Center, qui se trouve en plein centre de Yosemite Valley. Les rangers sont vraiment très sympa et vous indiquent quels sont les choses à voir en fonction de la durée de votre séjour, de vos envies, de votre endurance… et vous laissent une carte avec leurs annotations. Le parc est équipé d’un système de navettes gratuites, ce qui vous permet de simplement laisser votre voiture sur un parking et de vous déplacer dans le parc en bus. Les navettes sont régulières et vous pouvez monter et descendre lorsque vous le souhaitez. Nous ne restions qu’un jour dans le parc, nous avons donc suivi les recommandations du ranger et avons visité : les Yosemite Upper et Lower Falls, l’impressionnante Vernal Fall, le Glacier Point et une petite partie de la Mariposa Grove.

Yosemite 1

» Yosemite Falls

Nous avons commencé par l’élément le plus proche du centre d’information et le plus simple en termes de difficulté pour nous mettre en jambes. En effet, le chemin est très bien balisé et le dénivelé quasiment inexistant. Cette balade est donc accessible à tous, et vous permet d’avoir un premier joli aperçu des paysages du parc : la vue sur le relief depuis la vallée et les premières cascades de Yosemite. Comme le nom le suggère (pour les anglophones), les 2 cascades se situent juste l’une au dessus de l’autre. Ce n’est pas un incontournable du parc si vous y restez un temps limité, mais c’est une petite marche tout de même agréable. Prenez garde au monde qui afflue au cours de la journée, mieux vaut s’y rendre tôt le matin.

INFOS : un peu plus de 2 kilomètres de randonnée en partant du Visitor Center, soit 30 minutes en comptant l’arrêt photos

» Vernal Fall, avec vue sur Nevada Fall

Notre deuxième randonnée au sein du parc nous a conduit tout droit (ou presque) à la Vernal Fall. Le chemin pour grimper à la cascade est relativement facile au début, quoi que bien dénivelé – puis il devient assez escarpé à partir de la moitié du trajet. Ca se présente alors un peu comme un escalier naturel de plus de 600 marches à gravir, et nous y avons laissé quelques gouttes de sueur ! Pensez à prendre de l’eau avant de partir, et n’hésitez pas à vous arrêter en chemin car la vue sur la cascade et sur Yosemite Valley mérite quelques photos souvenirs. Même si la marche est longue, l’arrivée est grandiose et vaut le détour par le parc national de Yosemite ! Difficile de choisir entre l’observation de la cascade (en pleine puissance suite à la fonte des neiges) et la découverte d’une vue en hauteur sur le reste du parc. Nous aurions pu rester un moment en haut de la cascade (surtout qu’il fallait récupérer de la montée) mais nous avons finalement pris le chemin du retour, sans passer par la case Nevada Fall car nous étions prises par le temps et la météo se couvrait (mais nous l’avons aperçue depuis le sentier). C’était probablement mon endroit préféré du parc.

INFOS : aller par le Mist Trail jusqu’en haut de Vernal Fall, puis retour par le John Muir Trail, soit 5 kilomètres pour… 3H de marche environ

Yosemite 2

» Glacier Point

Après deux douches (une froide sur le chemin du retour de Vernal Fall et une chaude à Curry Village), nous avons repris le van pour nous rendre à Glacier Point, via Tunnel View. Même si le point de vue est proche de Yosemite Village, y accéder en voiture vous fera faire un joli détour car le nombre de routes est limité dans le parc. Quoi qu’il en soit, la vue de Glacier Point sur le parc est superbe… Ou en tout cas, nous y avons vu un potentiel énorme ! Même si la brume donnait son charme à l’endroit, nous nous y sommes probablement rendues un peu tard dans la journée et ce n’était malheureusement pas dégagé comme le confirme nos photos. Il y a des randonnées qui partent de ce sommet, mais nous ne les avons pas faite – profitant simplement de la vue… Et de la neige ! Oui, nous étions à Yosemite fin avril, et avons vu voir de la neige ! (Apportez des pulls et des écharpes)

INFOS : accès en voiture par un détour via Tunnel View et Chinquapin (voir carte), route barrée en hiver à cause de la neige

» Mariposa Grove

Arrg, un jour, c’est beaucoup trop court ! Mais nous tenions à passer par Mariposa Grove pour admirer les séquoias géants de Yosemite. La nuit tombait, nous n’avons donc pas pu faire le sentier entier, mais je vous recommande de dégager du temps pour le faire. Nous avons marché jusqu’au Grizzly Giant, qui a un âge estimé à 1800 ans et qui est l’un des plus grands arbres du parc. Au tout début du sentier, vous verrez également le Fallen Monarch – il s’agit d’un séquoia qui se trouve à terre depuis des siècle. Vous pourrez admirer la ramification de ses racines et la taille incroyable de ces arbres. Si vous passez par là, vous devriez absolument faire un détour par le California Tunnel Tree : ce sequoia a été taillé en 1895 pour permettre le passage de diligences – génial ! Nous sommes ensuite repartie à la nuit tombée par l’entrée Sud du parc.

INFOS : accès à Mariposa Grove en voiture, stationnement sur un parking a l’entrée du sentier (attention, s’il est plein, il vous faudra vous garer au Wawona Hotel et prendre la navette), un peu plus de 2km de marche a/r jusqu’au Grizzly Giant soit une vingtaine de minutes

» Le mot de la fin, comme toujours…

Pfiou, tout ça en une seule journée, nous étions bien crevées – et nous avions encore de la route. Les paysages du parc sont vraiment magnifiques, et cela a été l’une de mes étapes préférées du road trip (spoiler : nous y retournerons d’ailleurs un peu plus tard). Je vous recommande vivement de passer par Yosemite si vous en avez l’occasion ! En une journée, nous avons vu une partie vraiment infime du parc, mais cette frustration fait aussi partie du road trip… Si nous pouvions nous resterions 1 semaine dans chaque endroit (ou alors nous serions toujours bloquées à Yosemite à l’heure qu’il est) ! Petite note : comme je vous le disais plus haut, il n’y a pas de réseau dans le parc – vous ne pourrez donc pas envoyer de Snapchat, poster vos photos sur Instagram ou appeler vos proches pendant votre séjour (des lignes fixes sont accessible dans les lieux publics : hotels, centre d’information…).

A très vite !

Carte road trip Yosemite

PS : Guide des randonnées principales (et autres informations concernant le parc) ici !

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Manon 12 mars 2016 at 20 h 49 min

    Superbes photos! Je parcours ton blog depuis tout à l’heure et j’adore tes articles! Quelle chance tu as d’avoir fait ce beau voyage 🙂

    • Reply Estelle 13 mars 2016 at 18 h 11 min

      Merci Manon ! C’est vrai que je ne regrette pas d’y être allée, et j’ai envie d’y retourner tous les jours !

  • Reply biscapop 14 décembre 2015 at 17 h 31 min

    Super blog ! Et même en anglais, la classe ! Es-tu passée à Antelope Canyon aussi ?

    • Reply Estelle 15 décembre 2015 at 0 h 26 min

      Oui bien sur, nous avons fait Antelope Canyon vers la moitié de notre séjour – c’était superbe ! L’article arrivera dans quelques temps, avec de belles photos 🙂

  • Reply Mathilde 22 octobre 2015 at 10 h 15 min

    Superbe article 🙂 ! Quelle partie du parc as-tu préféré ?

    • Reply Estelle 22 octobre 2015 at 11 h 28 min

      Définitivement Vernal Fall, la marche était un peu épuisante mais la vue valait le coup 🙂 Merci pour ton commentaire !

  • Reply Florian 22 octobre 2015 at 10 h 01 min

    Super article ! J’y suis déjà allé aussi, c’est magnifique. Comme tu l’as dit, l’idéal est d’y rester quelques jours pour mieux le découvrir.

    Sinon j’adore le design du blog !

    • Reply Estelle 22 octobre 2015 at 11 h 29 min

      Oui, c’est vraiment un de mes endroits préférés du road trip et j’ai hâte d’y retourner un jour pour en découvrir plus 🙂 Merci pour le compliment !!

    Leave a Reply