Villes

Retour en milieu urbain : bienvenue à Los Angeles !

26 avril 2016
Los Angeles road trip

Nous avions atterri à Los Angeles (LA pour les intimes) au départ de notre road trip dans l’Ouest américain, mais n’avions vu de la ville qu’un motel, un Wal-Mart et le parking de l’agence Escape où nous avons récupéré notre van. Cela méritait une contre-visite, non ? Du coup, nous avons profité avec Marijke de 2 jours de battement entre le départ de Karolin et les retrouvailles avec les mecs pour se rendre à Los Angeles. Difficile de passer à côté de l’un des emblèmes du rêve américain; la ville où tout peut arriver, capitale du cinéma, de la musique, des peoples… Et même un peu plus que ça ! Le principal avantage, c’est qu’une si grosse ville (presque 1300km², soit plus de 10 fois notre chère et tendre Paris) c’est accessible par tous les moyens de transports facilement; nous nous y sommes rendues en bus depuis Las Vegas, n’ayant plus de véhicule à ce moment là (ce fût d’ailleurs une sacrée épopée, merci Greyhound). C’est parti pour une visite de la ville, à pied et en transports en commun !

» Mais du coup, avant de commencer : Los Angeles, on aime ou on aime pas ?

Roh, on démarre directement avec les questions difficiles ! Je dis souvent que c’est l’une des étapes que j’ai le moins aimées du voyage… Mais ces propos sont à mesurer, parce qu’on a quand même passé de bons moments avec Marijke ! C’est plus que, comparé à tous les autres endroits que nous avons visités, celui-ci m’a moins impressionnée, c’était peut-être plus conforme à ce que j’imaginais. Ou alors j’étais tellement habituée aux parcs nationaux et réserves Navajos que j’en ai oublié à quoi ressemblait une ville. A taille américaine. Et puis aussi, nous étions à pieds, ce qui a certainement limité nos possibilités tellement la ville est grande. Initialement, nous devions faire du couchsurfing, mais avons du nous rabattre en dernière minute sur une auberge de jeunesse (somme toute très sympa et bien placée : Samesun hostel). L’expérience vécue avec l’œil et les conseils avisés d’un(e) local(e) doit être particulièrement top dans une ville aussi énorme. Nous nous sommes concentrées sur des activités très touristiques, et avec un peu plus de temps, nous aurions peut-être pu visiter des endroits plus atypiques – je suis sûre que la ville en regorge. Quoi qu’il en soit, nous avons quand même pu narguer nos potes (« On est à LA les gaaars !« ) et faire un selfie devant le signe Hollywood (« Il est tout petit mais il est bien là !« ). L’étape n’est donc pas à abandonner… Parce que c’est quand même cool de dire qu’on était à Los Angeles, mais je vous recommande de :

1. Avoir une voiture : vous pourrez aller plus loin, et mettre moins de temps à rejoindre les endroits que vous voulez voir.

2. Gérer votre temps : si c’est pour y passer une journée, mieux vaut peut-être passer son chemin pour être tout à faite honnête.

3. Lire des blogs : ça, c’est parfait pour dénicher les petites adresses sympa qui vous feront oublier la foule, le bruit, les touristes, les ampoules, etc. (je regrette de ne pas avoir fait ça avant, filez vite sur Hellocoton pour faire vos petites recherches)

Los Angeles road trip Walk of fame

» Découvrir le coeur de Los Angeles à pied

Bon, à pied… Et en transports en commun ! Nous logions directement sur Hollywood Boulevard, en face de la station Hollywood/Highland desservie par la Red Line et à proximité de nombreux arrêts de bus. Cela nous a permis de compenser le fait que nous n’avions pas de voiture. Il vous suffit d’acheter une Tap Card et de la charger en fonction de vos envies (je recommande le forfait à la journée). Nous avons ainsi commencé autour de chez nous par le Walk of Fame situé sur Hollywood Boulevard. Inauguré en 1958, il s’entend sur 2,1km au coeur de la ville et rend hommage à de nombreuses célébrités internationales qui ont marqué le monde du cinéma, de la musique, du théâtre, etc. A ce jour, ce sont plus de 2500 étoiles qui sont exposées dans le sol ! Mes impressions ? C’est marrant à voir, on ne peut pas passer à côté. Mais bon, il va falloir réviser vos classiques parce qu’au final, on tombe sur beaucoup de noms inconnus au bataillon haha Et puis vous devrez également faire preuve de patience parfois, car les noms les plus connus sont très courus et il faut attendre son tour pour prendre quelques clichés. Un détour indispensable mais n’y perdez pas la journée !

Los Angeles road trip centre ville

Nous nous sommes aussi rendues au centre-ville – notamment dans le centre d’affaire, où les immeubles grattent véritablement le ciel. A leurs pieds, les rues sont ponctuées par des places et petits jardins plutôt agréables : sympa de sortir du boulot et de se caler sous un palmier pour se détendre, non ? Sans guide, nous avons un peu erré au gré de nos envies, et sommes tombées sur le Grand Central Market. Il s’agit d’un immense marché couvert, regorgeant de petites échoppes qui sentent bon la cuisine du monde entier. Ce n’était malheureusement pas l’heure du repas, mais on y serait bien restées plus longtemps !

Los Angeles road trip centre ville

Après un détour rapide par Chinatown, mais également par l’atypique mairie (City Hall en anglais), nous sommes aussi passée devant le Staples Center, qui accueille notamment les Lakers de Los Angeles (l’aspect basket a probablement plus plu à Marijke, n’étant moi-même pas experte en sport dirons-nous). Au fur et à mesure de nos errances, nous avons aussi pu découvrir quelques oeuvres de street art un peu partout, ça anime un peu les rues et donne de la chaleur au béton.

Los Angeles road trip Santa Monica Pier

» Profiter des avantages d’une ville côtière

Ce qui est top en Californie c’est que dans ces grandes villes, les buildings du centre-ville côtoient à quelques kilomètres les immenses plages de l’Océan Pacifique ! Vous ne pourrez donc pas aller à Los Angeles sans passer par Santa Monica Pier et Venice Beach, deux emblèmes de la carte postale de la ville. Tout au bout de la Colorado Avenue, vous trouverez la jetée de Santa Monica. Il s’agit d’un quai en bois qui se jette dans l’océan et depuis lequel vous pourrez admirer la côte. Il y a également des attractions, notamment une grande roue et un grand huit.

Los Angeles road trip Venice Beach

Depuis la jetée, vous pourrez vous rendre à Venice Beach. Repère un peu hippie, l’endroit vous rappellera également le décor d’Alerte à Malibu avec les postes de secours sur les grandes plages. Il y a certes des agrès de musculation pour entretenir les clichés, mais nous n’avons malheureusement pas trop vu les Américains bronzés et bodybuildés qui vont avec ! J’ai d’ailleurs été surprise que ça ne grouille pas de monde partout, mais c’est peut-être parce que nous étions que début mai et qu’il ne faisait pas encore une chaleur décente pour se mettre en maillot sur la plage.

Los Angeles road trip maisons de stars

» Faire le tour de Beverly Hills comme des touristes

Sur ce coup là… oui, on a craqué ! Et nous sommes montées dans un bus pour découvrir Beverly Hills avec un guide pour nous montrer les maisons de stars (c’était plus un minibus décapotable dans les faits). Franchement, c’est super cliché mais tellement marrant à faire ! Le guide était drôle et sympa et, à travers une balade dans les hauteurs de la ville, nous a présenté les différentes maisons de célébrités sur notre chemin (voir ci-dessus) : Julia Roberts, Britney Spears, Jackie Chan, Eddy Murphy, etc. Nous devions ainsi deviner leurs noms à travers une petite devinette – malheureusement nous étions peu à comprendre véritablement l’anglais, ce qui rendait l’exercice assez drôle. Clic clic. Après quelques clichés et anecdotes, nous repartons pour d’autres découvertes.

Los Angeles road trip

» Et ce fameux signe Hollywood, on le voit quand ?

C’est un peu LA question, non ? Bon, déjà il va falloir abandonner vos rêves d’aller prendre un picnic romantique ou de boire quelques bières entre potes au pied des lettres, comme dans les films… parce que c’est en fait interdit malheureusement. Mais cela ne vous empêchera pas de prendre de la hauteur pour avoir une vue sur les collines de Los Angeles et le célèbre signe Hollywood, comme par exemple depuis l’observatoire Griffith (Griffith Observatory en anglais). Vous pouvez vous y rendre en bus, mais nous n’avons pas réussi à le trouver (non, ce n’est pas une blague), donc nous sommes montées à pied. Et finalement, c’était top ! Certes, il faut absorber le dénivelé mais vous passerez dans des petites rues super tranquilles et découvrirez des maisons à l’architecture un peu improbable (et envierez la vue sur la ville qu’ont leurs occupants).

Los Angeles road trip Hollywood

Une fois en haut, vous aurez de multiples points de vue sur la ville… et le signe Hollywood ! Pour tout vous dire, j’ai été un peu déçue car on le voit d’assez loin, il n’est donc pas gigantesque sur les photos… Mais pour avoir des clichés plus proches, il vous faudra plutôt avec une voiture pour vous rendre à d’autres points d’observation. Pour redescendre, l’option pied est toujours disponible, et sinon les navettes sont trouvables plus facilement. Pensez cependant à prévoir de la monnaie, une Américaine a du nous payer nos tickets – un peu la honte… !

Los Angeles carte road trip

Vous voyez, il y en a des choses à faire à Los Angeles ! Nous ne sommes restées que 2 jours, et n’avions pas de moyen de transport vraiment approprié, et pourtant nous avons réussi à visiter quelques trucs quand même, comme vous pouvez le lire. Je vous ai même passé mes impressions sur la gare routière de Los Angeles à 4h du matin… haha Même si ce n’était pas mon étape préférée, c’était quand même cool de voir ces endroits et de mettre des images sur cette ville si emblématique. Et la prochaine fois, nous intégrerons les parcs Universal au programme !

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Rudy 9 mai 2016 at 10 h 19 min

    C’est toujours THE question : Est-ce qu’on aime ou pas Los Angeles ?

    Moi personnellement j’adore, mais avec L.A il n’y a pas d’entre-deux… Soit on adore, soit on déteste !

    La ville est très riche culturellement je trouve, mais elle est gachée par son traffic hallucinant… Malgré ça, je trouve qu’il y a une atmosphère vraiment spéciale, surtout quand on est fan de films et de séries ! Chaque rue semble tout droit sortie d’un film et on s’attend à observer des courses-poursuites à chaque coin de rue…

    J’ai aussi séjourné dans des quartiers craignos, mais ça ajoute au folklore, non ? 🙂

    Très sympa cet article !

    • Reply Estelle 9 mai 2016 at 13 h 37 min

      C’est vrai que c’est quitte ou double avec LA ! Moi je suis dans l’entre deux en me disant que je n’ai pas forcément visité de la bonne façon… Mais je n’y retournerai probablement pas dans l’immédiat 🙂 Côté craignos on a un peu donné en débarquant en pleine nuit (voire matin à ce stade là) en bus, c’est pas très rassurant mais il ne nous est rien arrivé !

  • Reply Lice 29 avril 2016 at 15 h 33 min

    Merci pour tous ces bons conseils. Je rêve après mon Master de partir et faire un road trip sur la Côte Ouest! Du coup, je vais me pencher un peu plus sur mon blog qui est très chouette 🙂
    Bises, à bientôt

    Lice – http://www.leblogdelice.com

    • Reply Estelle 29 avril 2016 at 16 h 33 min

      Merci pour tes compliments Lice 🙂 Le voyage vaut vraiment le coup, je ne peux que te conseiller de le faire ! (Je ne suis peut-être pas très objective…) En tout cas n’hésite pas à m’écrire si jamais tu as des questions, je serai ravie d’y répondre !

  • Reply Alexandra 27 avril 2016 at 11 h 36 min

    J’avais des aprioris sur Los Angeles, notamment sur le fait que c’était une ville superficielle. Et au final, j’ai apprécié ce que j’ai vu. Le cousin d’un de mes copains vivaient là bas, et du coup il nous a emmené dans des endroits aux alentours super cool. Malheureusement, nous ne sommes restés que 3 jours, donc une demi-journée à Universal Studio et une journée en mer .. Du coup, je n’ai pas vraiment profité de la ville, mais j’ai très envie d’y retourner. La mixité des cultures, la mer, le soleil, et tes photos, sont encore plus de raison qui me motive à découvrir plus en profondeur cette ville !! 🙂

    • Reply Estelle 27 avril 2016 at 12 h 50 min

      Le côté superficiel je ne l’ai pas ressenti dans les gens mais plutôt dans le fait que ça m’a paru moins authentique que la nature des parcs nationaux ou des villes plus atypiques comme San Francisco 🙂 Mais j’ai été surprise de la même façon que toi (en positif donc). Et je pense effectivement que visiter avec un local ça change tout ! Même si les attractions touristiques sont à faire, c’est cool de voir d’autres choses 🙂

    Leave a Reply