BLA BLA

Pourquoi tant d’envie d’ailleurs ?

19 mars 2018
Pourquoi partir vivre à l'étranger ?

LE VOYAGE. C’est le thème de la plupart des posts de mon fil Instagram, le sujet de nombreuses conversations avec amis, collègues ou famille, ce qui remplit mon esprit lorsque je me prends à quelques rêveries. Voyager bien sûr, mais aussi vivre à l’étranger : que ce soit une expérience à l’université pendant les études ou un désir d’expatriation plus longue, l’idée émerge de ci, de là. De mon côté, je suis passée par des séjours plus ou moins longs à l’étranger, notamment 3 mois à Berlin, Allemagne ainsi que 5 mois à Victoria, Canada. Mais THE experience à venir sera mon aventure Canadienne, qui démarrera à partir de septembre 2018. Je pars m’installer outre Atlantique avec un PVT (Permis Vacances Travail) pour tenter ma chance à l’étranger. Mais pourquoi tant d’envie d’ailleurs ?

Une envie dévorante de parcourir le monde !

Une fois qu’on a commencé à voyager, même pour des cours séjours ou pour des destinations proches de la maison, difficile de se passer de cette envie irrépressible de découvrir le monde qui nous entoure ! Il y a d’ailleurs en anglais, un terme qui reflète très simplement cela, le travel bug. Ca explique bien qu’une fois qu’on est piqué… impossible de passer à côté d’opportunités de parcourir le monde ! Partir explorer en dehors de chez soi, de sa zone de confort, c’est s’ouvrir l’esprit à de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, de nouvelles perspectives. Ca démarre souvent par des endroits proches géographiquement, mais cette soif d’apprendre et de découvrir ne se limite pas aux frontières d’un pays ! Une fois qu’on a goûté aux joies de voyager, c’est bien trop dur de s’en passer et ça donne vraiment envie d’aller voir tout un tas d’endroits pour voir ce qu’il s’y passe, trouver ceux qui nous plaise le plus aussi, et peut-être ceux qui nous font regrette notre pays d’origine. Ce qui est fou, c’est que plus les destinations découvertes sont nombreuses… plus la wish list se rallonge. N’est-ce pas génial de se dire qu’on a la possibilité de tenter sa chance aux quatre coins du monde ?

Est-ce un adieu à la France ?

Of course not. En tout cas pour ma part, car certains seront probablement moins certains de cette réponse ! Beaucoup de médias, dans des articles ou reportages que j’ai pu voir, racontent que notre génération a un peu le mal de la France. Que les jeunes Français ne s’y retrouvent plus vraiment dans leur propre pays, qu’ils sont parfois dégoutés de certaines situations (chômage, etc.) – et que c’est cela qui les poussent à « aller voir ailleurs ». Ce n’est définitivement pas mon ressenti, ni la raison pour laquelle j’ai envie de partir vivre à l’étranger !

On pense toujours que l’herbe est plus verte ailleurs… mais est-ce une réalité ? Je pense surtout qu’il est plus facile de voir les défaillances d’un système que l’on connait plus en profondeur. Et que de l’autre côté, il est évident qu’on se laisse rapidement impressionner par les bons côtés d’un autre système plus lointain. Quand on ne se sent pas à l’aise dans une situation, à un endroit, il est très facile d’en envier un autre pays, ou en tout cas ce qu’on en connait via les médias, des amis ou internet. Aujourd’hui, il est possible d’aller vérifier cette théorie en un claquement de doigts… ou presque ! C’est donc facile de se laisser porter par cette envie, de déménager à l’autre bout du monde. Je pense que dans tous les cas, il est bon de faire cette expérience; qu’on y trouve ce que l’on recherche, ou qu’on se rende compte de ce qu’on a « perdu » en partant.

Je ne fuis pas la France, j’ai simplement envie d’ailleurs pour découvrir de nouvelles choses… et si ça se trouve, ce ne sera que pour mieux apprécier mon pays natal ! Depuis l’étranger, on se dit déjà que nos acquis sociaux n’étaient peut-être pas si mal (même si la sécu nous a tous littéralement fait péter un plomb pour des histoires de feuilles de soin perdues ou de réédition de la carte Vitale). On se dit aussi que la gastronomie nous manque (le fromage c’est la vie, je vous assure), que le Français est une belle langue (pour qui sait la manier). On se dit surtout que la France, c’est toute notre culture et que ça, rien ne peut l’effacer. Donc en effet, ça parait peut-être fou, mais ce n’est pas parce que je pars que je renie mon pays d’origine à tout jamais. Au contraire.

Que pensez-vous de tout ça ? 🙂

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply