CONSEILS

L’étape cruciale : le choix du moyen de transport pour un road trip !

7 novembre 2015
Transport road trip ouest américain

Bon, on ne va pas tourner autour du pot, clairement, un des éléments essentiels pour que votre road trip dans l’Ouest américain (ou ailleurs !) se passe au mieux sera le choix d’un moyen de transport adapté – après la sélection des parfaits compagnons de voyage bien sûr ! Et quand je dis adapté, c’est qu’il vous faudra tout d’abord réfléchir au type de voyage que vous souhaitez vivre et discuter avec votre fine équipe de votre budget, du niveau de confort que vous souhaitez… Cela influencera fortement tout d’abord vos possibilités, puis votre choix final. Mais pas de panique, voici un petit guide pour vous y retrouver ! Je vais essentiellement me concentrer sur les choix pour un road trip aux Etats-Unis, mais certaines choses seront surement applicables à d’autres pays si vous envisagez de partir sur d’autres routes 🙂

» La voiture

Bien sûr, on pense immédiatement à la voiture pour se déplacer ! Et je ne peux qu’approuver ce choix : un road trip n’en est pas vraiment un si vous n’êtes pas sur la route, si ? D’ailleurs, à ce sujet, il vous faudra peut-être revoir votre idée de voyage si vous êtes malade en voiture, un danger public au volant ou simplement si vous détestez conduire… Les distances sont grandes, et vous passerez de nombreux (mais merveilleux !) moments sur la route donc il faut aimer ça ! Bref, si vous avez décidé de prendre la voiture, deux choix s’offrent à vous : l’acheter ou la louer. Pour l’achat, je ne suis pas experte en la matière, je vous recommande donc de vous renseigner auprès d’amis ou de bloggers qui auraient déjà tenté l’expérience. Toutefois, je pense que pour un séjour de quelques semaines, il n’est pas nécessaire, ni très évident, d’acheter son véhicule. En effet, vous perdrez surement du temps pour trouver quelque chose qui vous conviennent (résistance, prix, taille…). D’autre part, assurer sa voiture aux Etats-Unis peut se révéler très onéreux, et avec tant de kilomètres, il parait peu sage de ne pas souscrire à une assurance en cas de pépin.

Transport road trip états-unis

L’autre option, et celle que je vous recommande, est celle de la location de voiture. (A combiner avec un logement en hotel, motel, Airbnb, couchsurfing… Je reviendrai sur cela dans un prochaine article.) Sachez qu’aux Etats-Unis, rouler c’est comme prendre sa bicyclette en Europe (ok, on partira sur Amsterdam alors) ! C’est donc l’une des raisons qui fait que louer une voiture ne coûte pas aussi cher que chez nous. Donc si cela semble être un luxe pour nous, l’opération s’avèrera en fait relativement facile en Amérique du Nord ! Pour voir les offres, je vous recommande de vous rendre sur un comparateur – et je vous recommande d’ailleurs Carigami. Je l’ai utilisé à maintes reprises, et j’ai toujours eu d’excellentes offres, avec les options que je recherchais – la navigation est claire pour trouver ce que l’on veut et je n’ai jamais eu de souci avec les agences par la suite. Avant de réserver (à l’avance de préférence), voici les petites choses à savoir :

Les formalités : Il faut être âgé de plus de 21 ans pour louer une voiture. Entre 21 et 25 ans, vous paierez un supplément jeune conducteur (varie en fonction des agences). Vous n’avez besoin que d’un permis français ou européen valide pour louer votre véhicule. Si vous le souhaitez, vous pouvez cependant faire faire votre permis international, c’est gratuit. Je vous renvoie vers le site Service Public pour plus de détails.

Les assurances : A moins d’avoir envie de prendre un gros risque, je ne peux que vous encourager à prendre le temps de sélectionner les assurances indispensables (très clair sur le site Carigami : dans la barre latérale et dans les Infos et conditions de chaque offre). La plus importante est la responsabilité civile (liability insurance ou third party liability en anglais) et pensez à prendre l’extension maximale à 1M de dollars pour vous couvrir en cas d’accident sur un tiers. Je vous recommande également l’assurance multirisques et vol zéro franchise, vous n’aurez ainsi pas à payer en cas de dommage ou de vol. Pour les couvertures bris de glace & pneus et toit & dessous de caisse, il ne s’agit en général que d’ajouter quelques dollars/euros, donc autant être couvert pour tout.

Les options : Vous aurez également le choix parmi de trop nombreuses options, je vais essayer de vous éclairer un peu ! Celles que je vous encourage à choisir (il s’agit en général de l’offre de base ou de l’histoire de quelques dollars) sont le kilométrage illimité pour être tranquille, ainsi que la prise et le retour avec le plein car il s’agit de la solution la plus simple et souvent la moins chère. Sachez également que les conducteurs supplémentaires vont seront facturés, mais qu’à moins d’effectuer des étapes plus nombreuses et plus proches, vous devrez nécessairement vous relayer au volant. Vous pourrez aussi choisir des options comme un GPS (apportez-le si vous en avez déjà un ou achetez-le sur place, c’est souvent plus rentable) ou un siège enfant – à voir en fonction de vos envies. Dans tous les cas, soyez clairs sur ce dont vous avez besoin, et ne cédez pas aux offres proposées à l’agence lorsque vous récupérez votre voiture.

Les frais additionnels : En plus de la location de la voiture et des options, vous aurez peut-être à payer des frais supplémentaires. Par exemple, si vous louez votre voiture à l’aéroport, vous aurez une taxe à payer (incluse dans le montant total). De même, si vous souhaitez récupérer la voiture à un endroit puis la laisser à un autre, cela est possible mais il faudra vous acquitter de frais d’abandon (plus ou moins élevés selon les états).

Penser à tous ces éléments vous fait peut-être un peu peur, mais vous vous y retrouverez assez vite sur les comparateurs d’offres car vous pourrez tout simplement filtrer les résultats en fonction des éléments qui vous paraissent indispensables. Pendant que nous y sommes, ne négligez pas la taille du véhicule ! On a parfois tendance à prendre l’offre la moins chère, mais avec le temps que vous passerez dans cette voiture, mieux vaut avoir un peu d’espace pour bouger et stocker les bagages. De toute manière, vous verrez rapidement qu’il vous sera impossible de louer une Clio car les voitures américaines sont globalement plus grandes que les nôtres, mais renseignez-vous sur les différentes catégories avant de réserver définitivement. Dernier petit point, l’écrasante majorité des voitures de location ont des boites automatiques. Ne soyez pas surpris(e) et n’hésitez pas à demander un petit cours rapide lorsque vous êtes à l’agence si vous n’en avez jamais utilisé. (Il n’y a rien de plus simple, c’est presque comme jouer à Mario Kart !)

transport road trip états-unis

» Le van

Mais nous, nous avions choisi l’option van (ou camper van en anglais). Cela a bien sur tous les avantages de la voiture : vous êtes libres de vos mouvements, vous pouvez adapter votre voyage au fur et à mesure et profiter de tous les paysages de l’Ouest américain ! Et le plus, c’est bien évidement d’avoir toujours sa maison avec soi ! Vous serez totalement libre de faire un road trip 100% personnalisé et de vous arrêter où bon vous semble. Après un petit benchmark, nous avons opté pour la location d’un van Escape – pour des questions de budget et praticité. Ils proposent 3 types de van, plus ou moins grands : le Malibu, le Ventura et le Mavericks. Nous avons choisi le dernier modèle, car c’était celui qui avait le plus d’espace, à la fois pour nous mais aussi pour les bagages. Pour la première partie du voyage, nous étions 3 filles et dormions à l’intérieur, les sièges se transformant en lit pour la nuit. Lorsque nous avons rejoint les mecs, ils avaient un lit sur le toit (rooftop sleeper en anglais) qui s’ouvre – avec un peu d’huile de coude – quand on s’arrête pour la nuit. 2 personnes dormaient dans le van, 2 sur le toit. Le maximum est donc de 4, car il n’y a dans tous les cas que 4 sièges avec ceinture pour les heures passées sur la route.

Escape a 3 agences sur la côte ouest des Etats-Unis à Los Angeles, San Francisco et Las Vegas. L’avantage d’Escape est notamment que vous n’aurez pas de frais supplémentaires pour les jeunes conducteurs (21 ans minimum tout de même), ni pour les conducteurs additionnels. Les prix décroissent en fonction de la durée du voyage, vous pourrez très rapidement faire un devis sur leur site. A ce sujet, vous n’aurez que la caution (deposit en anglais) de $200 à avancer, la balance sera à régler lorsque vous récupérerez le véhicule. Les vans sont très bien équipés : ils mettent notamment à dispo toute la literie et les éléments pour la cuisine. Et vous aurez également la possibilité de compléter en fonction de vos besoins : table de camping, auvent, GPS… Pour ce qui est des assurances, encore une fois, je ne peux que vous recommander de vous pencher sérieusement sur la question – nous avions souscrit celle pour la responsabilité civile et les dommages, on ne sait jamais. Quand vous allez prendre la bête en main, ça vous paraitra peut-être imposant mais vous vous adapterez très vite à la taille du véhicule – surtout étant donné que les routes américaines sont parfaitement adaptées. Pour tout renseignement complémentaire, lisez la FAQ d’Escape qui est très complète, sinon contactez-les, ils sont adorables ! Nous avons également vu beaucoup de camping cars de l’agence de location Cruise America si cela vous intéresse.

Van road trip états-unis

Oui oui, je suis au volant du magnifique van ci-dessuuuus ! (Merci Antwan pour la vidéo)

» Le bus

Autre solution : le bus ! Ce moyen de transport est idéal pour les personnes n’ayant pas 21 ans (ou tout simplement sans permis) ou si vous avez un budget très serré. Nous avons testé les bus Greyhound avec Marijke lorsque nous avons quitté Karolin pour rejoindre les mecs dans leur van, voici un petit retour sur notre expérience :

Avantages : Là, clairement, c’est le prix ! Les tarifs sont vraiment imbattables : en ne s’y prenant pas spécialement à l’avance, nous en avons eu pour moins de 15$ (environ 13,7€ à date) pour faire Las Vegas – Los Angeles, idem pour Los Angeles – San Francisco. Il y a des offres très intéressantes sur Internet et sinon vous pourrez toujours acheter vos billets à la gare routière. Vous aurez également de la marge en ce qui concerne les bagages, vous pourrez charger en soute plusieurs valises. Si cela ne vous effraie pas, vous pourrez également faire certains voyages de nuit pour ne pas perdre de temps.

Inconvénients : Je ne vais pas vous faire un dessin, être dans un bus pendant des heures ce n’est pas ce qu’il y a de plus excitant. Même si ils ne sont pas trop mal équipés (wi-fi dans certains bus, oui, oui), on a vu plus glamour. De même pour les gares routières… (On a testé celle de Los Angeles à 5H du matin – oui, nous avions 8H de retard… – et on ne recommande pas spécialement) Bien évidement, vous serez également limité(e) en termes d’horaires et de destinations. Vous pourrez relier les grandes villes mais plus difficilement atteindre les endroits plus reculés ou les parcs par exemple. Et il vous faudra vous débrouiller sur place pour vous déplacer à pieds ou en transports en commun (peu développés aux Etats-Unis cela dit).

En somme, le bus peut être une option intéressante pour effectuer l’un ou l’autre trajet, mais je ne le recommanderais pas pour un road trip complet. Bien que peu cher, c’est un peu trop contraignant pour profiter pleinement de son voyage selon moi !

» L’avion

A moins que vous y soyez déjà, votre arrivée aux Etats-Unis se fera surement par avion bien sur. D’ailleurs, si vous n’avez pas encore lu l’article correspondant, je vous invite à consulter les formalités dont il faut s’occuper avant de débarquer sur le sol américain ! Quoi qu’il en soit, vous pourriez potentiellement prendre l’avion pour vous déplacer entre les grandes villes pendant votre voyage. En effet, en réservant à l’avance, vous trouverez surement des prix intéressants. Cependant, aller de ville en ville en avion a peu d’intérêt (ce n’est pas un road trip pour rien !) et comme pour le bus, vous devrez ensuite dans tous les cas trouver un moyen de transport sur place pour vous déplacer plus aisément. Mais cela peut se faire pour relier 2 endroits éloignés mais que vous tenez à visiter : nous avons par exemple pris l’avion (avec la compagnie Delta) entre Oakland et Salt Lake City pour nous rendre à Yellowstone pour notre dernière semaine.

Transport pour un road trip aux états-unis

» Autres moyens de transport pour un road trip, les bonus

Vous n’avez toujours pas trouvé de moyen de transport qui vous plaise ? Le train n’est pas véritablement une option. Le transport de passagers sur les voies ferroviaires n’est vraiment pas développé aux Etats-Unis, et s’il est relativement commun de voyager en train en Europe, ce moyen de transport sera plutôt remplacé par le bus aux Etats-Unis. Qu’en est-il de l’autostop ? Je n’en ai personnellement jamais fait, mais cela peut être un challenge et vous permettre de rencontrer des locaux. Ne choisissez cette option que si vous êtes seul(e) ou à deux, et soyez particulièrement vigilants aux régulations concernant le stop. C’est toléré dans certains états, carrément interdit dans d’autres (par exemple le Nevada). Renseignez-vous, ne gênez pas les automobilistes et ne faites pas trop de zèle avec les policiers. Vous trouverez quelques conseils (en anglais) sur le blog de Nomadic Matt. Je n’ai également pas évoqué dans cet article la moto ! Certains considèrent la moto comme LE moyen de transport pour un road trip idéal, mais je m’y connais trop peu pour vous renseigner à ce sujet malheureusement…

Finalement, je vous encourage plus que vivement à effectuer votre road trip aux Etats-Unis en voiture ou en van, vous vivrez une super expérience et pourrez profiter au maximum de tout ce que l’Ouest américain a à vous offrir, quel que soit votre itinéraire ! Je reviendrai dans les semaines à venir avec un article sur la conduite aux Etats-Unis ! En attendant, n’hésitez pas à me poser vos questions sur le choix de votre moyen de transport en commentant ci-dessous 🙂

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply