CONSEILS

L’art de choisir les meilleurs compagnons de route pour son road trip

1 août 2016
Choisir ses compagnons de route

Même si c’est une question essentielle, on a tendance à ne pas se la poser… ou se la poser trop tard : comment choisir son équipe de choc pour partir en road trip ? Certains d’entre vous feront le choix de partir seul(e), auquel cas cette réflexion sera probablement inutile (bien que ces quelques points pourront surement vous servir si vous vous greffez à des personnes et/ou groupes pour des bouts de séjours par exemple). Mais si vous décidez de partir en road trip entre amis, il vous faudra alors décider avec qui vous partez… Et cela peut s’avérer plus difficile qu’il n’y parait ! Pas de panique, le but est de profiter et que chacun y trouve son compte (justement) donc voici mes quelques conseils 🙂

» En route mauvaise troupe !

Chacun a son avis sur la question, et je respecte totalement les opinions de chacun, mais c’est vrai que pour l’instant je n’ai non seulement jamais véritablement testé l’aventure solo, mais en plus, je préfère pour l’instant voyager accompagnée. Et je veux bien sur dire en bonne compagnie. Je l’évoquais d’ailleurs déjà dans mon article sur les raisons qui devaient vous pousser à partir en road trip (au nombre de 7 ici, mais un million dans la vraie vie !) : pour moi, partager tous les souvenirs d’un voyage avec ses compagnons de route n’a pas de prix – qu’il s’agisse de superbes expériences ou de galères totales d’ailleurs. Mais, mais, mais… (parce qu’il y a toujours un mais m’a-t-on dit) Le choix est une étape cruciale pour un nombre incalculable de raisons. Le but n’est pas de se donner des excuses pour ne pas partir (LOIN DE LA !) mais de faire un choix avisé pour que tout se passe au mieux.

On a tendance à croire qu’il suffit de partir avec ses meilleurs potes, et hop c’est l’assurance d’un voyage réussi… Mais au delà de bien s’entendre dans la vie de tous les jours, il faut surtout pouvoir se supporter pendant de longues semaines, notamment si vous choisissez l’option van qui laisse peut de place à l’intimité ! Aussi, il faut être motivé par les mêmes envies au court du séjour. J’ai eu plusieurs discussions avec des amis (et j’ai relu un article là dessus récemment également, il faut absolument que je vous le retrouve…) pour qui le voyage s’était déroulé en demi-teinte parce que chacun avait des attentes très différentes. En communauté, il faut bien sur faire des concessions, mais l’objectif est que chacun y trouve son compte tout de même, sans devoir renoncer à toutes ses envies !

Choisir nombre compagnons voyage

RÉFLEXION #1 : à combien souhaitez-vous voyager ?

Vous avez décidé de partir à plusieurs, c’est topMais à combien voulez-vous voyager ? Plusieurs, ça commence à partir de deux, n’est-ce pas ? A deux vous aurez pas mal de flexibilité, mais il vous faudra bien sur choisir une personne avec qui vous vous entendez particulièrement bien pour supporter cette personne (ça marche dans l’autre sens également) tout au long du road trip. Sur un aspect purement pratico-pratique, il faut penser au fait que vous ne diviserez les frais commun qu’en deux (vous noterez cette réflexion très pertinente et d’une logique imparable). Si vous souhaitez partir en couple, le road trip est un bon moyen de découvrir le meilleur comme le pire chez votre moitié ! C’est une super expérience à partager à ce niveau, ça créer des liens très fort – mais il faut simplement être sûr(e) d’être prêt pour ça (ou tester les limites justement) haha

De ma propre expérience, je vous recommande fortement de former une équipe de 3, 4 voire 5 personnes ! Je trouve que c’est vraiment la taille idéale pour que le voyage se passe bien. Certes on perd encore plus en intimité (mais si c’est ce que vous cherchez, l’expérience en van n’est surement pas pour vous, réfléchissez à d’autres options ici) mais le fait d’être plusieurs permet de se rapprocher plus ou moins avec telle ou telle personne en fonction des jours, de son humeur, de celle des autres. Ça vous permet aussi d’avoir des personnalités en plus pour échanger, discuter, partager. Ça vous autorise à être un peu moins au top et investi(e) si petit coup de mou il y a, pour vous laisser porter par vos amis. D’ailleurs c’est plutôt cool dans la distribution des tâches, ça va d’autant plus vite ! Et vous diviserez les dépenses communes (notamment le véhicule, l’essence, etc.).

Au delà de 5, ça commence à faire beaucoup à mon sens. Non seulement vous aurez de plus en plus de mal à trouver des compromis pour que tout le monde soit content, mais en plus au niveau pratique, ça devient également plus compliqué. Un exemple bête : dès qu’on dépasse les 5 passagers, on ne rentre plus dans une voiture classique ! (Mais n’hésitez pas à partager vos bonnes expériences si vous en avez bien entendu !)

Choisir compagnons interêts

RÉFLEXION #2 : quels sont vos centres d’intérêt ?

Avant de réserver vos billets avec votre petite équipe, je vous recommande de faire un tour de table pour savoir ce que chacun attend du road trip – et du fait de voyager de façon générale. Quelles ont été les bonnes et mauvaises expériences dans vos précédents voyages ? Quelles sont vos activités favorites ? L’objectif est vraiment que chacun s’exprime sur sa façon de voyager. Sans porter de jugement, certains préféreront découvrir avec un (audio) guide, d’autres privilégieront les activités en pleine nature, d’autres souhaitent simplement se reposer ou encore visiter de nombreux musées. Il y a tellement de façon de voir les choses, et c’est là que vous vous rendrez compte que vos meilleurs amis n’ont pas nécessairement la même vision que vous. Ce n’est pas un problème dans votre vie quotidienne, mais pour voyager en road trip, il faut tout de même avoir une base commune !

Comme je le mentionnais avant, voyager à plusieurs entrainera surement quelques compromis et concessions, mais il ne faut pas que ça soit trop fréquent non plus. Vous trainerez difficilement quelqu’un qui déteste marcher dans une randonnée en montagne, tout comme vous aurez du mal à trainer quelqu’un qui ne supporte pas être à l’intérieur dans une série de musées. Le road trip est aussi l’occasion de (re)tester de nouvelles expériences, c’est totalement vrai, mais chacun doit y trouver son compte. Et autant anticiper ce genre de problèmes à l’avance plutôt qu’être frustré sur place, non ?

Budget road trip amis

RÉFLEXION #3 : quel est votre budget ?

Aaaaaaah, voici LA grande question ! Je suis la première à me transformer en grande timide lorsqu’il s’agit de parler d’argent, mais c’est un élément à côté duquel vous ne pourrez pas passer ! Ce n’est pas toujours hyper évident d’aborder le sujet, mais c’est un point clé, et il vous faudra impérativement être sur la même longueur d’ondes. Il parait évident qu’on ne fait pas les mêmes choses si on passe du simple au double en termes de sous-sous. Et vous n’aurez certainement pas envie de passer pour le gros radin, ni pour le grand dépensier. Dans les deux sens, il est difficile de s’imposer (ou de se voir imposer) une situation quand on parle d’argent. Si chacun peut évidement se permettre des extras personnels (un exemple au hasard : un saut en parachute), il faut tout de même convenir d’une base commune. En découlera tout un tas de discussions sur le mode de transport, le confort souhaité, les activités prévues. Ne passez pas à côté de cette conversation indispensable, au risque de vous retrouver (encore une fois, décidément) frustré(e) sur place. Cela n’a pas besoin d’être un sale quart d’heure mais vous pouvez simplement vous poser pour convenir d’un budget global.

Défauts compagnons voyage

RÉFLEXION #4 : quels sont les défauts des autres… et les vôtres ?

Vivre à plusieurs dans un espace restreint pendant de longues semaines (voire mois), ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air. Il faut donc partir avec des personnes avec qui vous vous entendez bien, et avec qui ça va coller au niveau des personnalités. Chacun a ses (grandes) qualités et ses (petits) défauts, mais on reste souvent plus focalisé sur l’aspect positif, surtout quand il s’agit simplement d’aller diner, boire un verre ou aller au ciné. Être les uns sur les autres H24 peut faire ressortir des défauts qu’on avait jusqu’alors ignorés ou qui ne nous dérangeait pas plus que ça. Donc réfléchissez aux petits travers de chacun (et aussi les vôtres, cela va de soi) pour voir si ça peut coller sur la longueur d’un tel voyage, surtout si celui-ci est particulièrement long. Cela permet aussi de mettre les bases et savoir où chacun devra fournir son petit effort supplémentaire. A vous de voir ce qui est rédhibitoire ou non ! Par exemple, pourrez-vous composer avec une personne très colérique, quelqu’un de trop timide, un(e) ami(e) qui ne participe pas aux tâches « ménagères » ou encore une personne qui reste passive et ne prend absolument pas part à l’organisation du voyage ?

Gardez en tête qu’il ne s’agit pas remplir la colonne des « CONTRE » à toute vitesse, mais simplement d’établir des bases (nom féminin, utilisé environ 237 fois dans cet article, sorry) avant de partir. Cela vaut pour tous les points cités dans cet article, mais vous devez simplement poser les fondations et réfléchir à vos limites – en ce qui vous concerne mais aussi vis-à-vis des autres. Celles-ci peuvent être surmontées, c’est justement l’occasion de devenir plus flexible et plus tolérant d’une certaine manière (cette remise en question qui s’est faite plutôt de façon passive a été un élément central pour moi au retour). Mais à vous de voir ce qui va « le faire » ou non, pour éviter des prises de têtes inutiles sur place tout simplement. N’oubliez pas que personne n’est parfait (ni eux, ni vous, ni moi !) et qu’il faut juste avoir la volonté nécessaire pour prendre un petit peu sur soi de temps en temps haha

Choisir compagnons voyage road trip

» Bon alors, vous les avez trouvé(e)s ?

Ne prenez pas peur, ils ne se cachent pas bien loin ! Vous n’avez pas besoin d’être en accord sur absolument tout (à plusieurs ça parait carrément impossible) mais c’est à vous de trouver un bon équilibre, ou en tout cas celui qui vous conviendra. Il ne faudra pas hésiter à faire des réajustements sur place, d’en rediscuter, de s’adapter en live. L’idée est vraiment surtout de souligner le fait qu’il faut partir avec toutes les cartes en main pour profiter à fond, et ne pas regretter le temps, l’argent, l’énergie investis dans cette petite entreprise.

Et si vous avez lu mes précédents articles, vous savez à quel point je suis heureuse d’avoir partagé ces moments dans l’Ouest américain avec Marijke, Karolin, Antwan et Eirik. Notre choix s’est fait sans trop de réflexion préalable mais était vraiment optimum, nous étions vraiment sur la même longueur d’ondes en tous points ! Comme quoi ce n’est pas nécessairement ou uniquement les personnes que vous connaissez depuis très longtemps qui seront les meilleurs compagnons, il faut parfois élargir sa recherche. Et nous gardons encore aujourd’hui des liens étroits (ils faisaient amplement partie de ma chronique de la nostalgie lorsque j’ai fêté mes 12 mois de retour) grâce à cette belle expérience. Vos travel buddies (je préfère le nom anglais, que j’ai du me retenir d’utiliser tout le long de l’article arrrg) sont donc à choisir avec précaution… mais également amour, ouverture d’esprit, imagination, etc.

N’hésitez pas à partager sur le sujet en commentant ci-dessous !

Qui sont vos compagnons de voyage préférés ? Quelles sont leurs qualités ? (et leurs défauuuts !)

Avez-vous déjà eu une mauvaise expérience à ce niveau ? Si oui, qu’est-ce que cela vous a appris ?

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Chronique Bordelaise 22 août 2016 at 19 h 39 min

    Hello,
    quel plaisir de découvrir cet article sur ton blog !
    Je compte partir avec mon amoureux et il est vrai qu’il est tout de même nécessaire d’établir quelques règles avant le départ …
    A très bientôt,
    Axelle de Chronique Bordelaise

    • Reply Estelle 24 août 2016 at 11 h 04 min

      Oh Axelle, je n’avais pas vu ce commentaire ! Désolée de ma réponse tardive du coup 🙂 Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de raisons que ça se passe mal si vous en parlez un peu avant de partir. Pendant ce fameux road trip dans l’Ouest américain, l’un de mes coéquipiers était mon mec et tout s’est merveilleusement bien passé, même si on était ensemble que depuis quelques mois à l’époque 🙂 On a juste eu un différent une fois sur des instructions pour guider avec le gps, mais on en rigole encore maintenant (je maintiens avoir raison haha) 😉

  • Reply prettylittletruth 8 août 2016 at 8 h 54 min

    Bien d’accord avec toi , ce n’est pas toujours facile de trouver les bons compagnons de voyage mais si on les trouve, ca laisse un souvenir imperissable 🙂

    • Reply Estelle 8 août 2016 at 18 h 43 min

      C’est exactement ça ! La destination c’est bien, mais tes potes ou ta famille, ça fait aussi une grande partie de la réussite du voyage 😉

  • Reply CYN 3 août 2016 at 8 h 31 min

    Super article ! En effet il vaut mieux bien choisir ses compagnons de voyage car sinon cela peut tout gâcher. Personnellement je voyage seule et je trouve des compagnon de route … sur la route 🙂

    • Reply Estelle 3 août 2016 at 9 h 32 min

      Oui, ça concernait plus les choix de compagnons de route faits à l’avance 🙂 Et du coup, comment fais-tu pour les choisir ? Est-ce que tu te poses moins de questions parce que ça peut être simplement temporaire ? Est-ce que c’est plus facile de se dire les choses (ce qui va ou non tout simplement) lorsqu’on a moins d’attaches émotionnelles ? #interrogatoire #sorry Merci pour ton commentaire ! 🙂

  • Reply Janaël Urcel 2 août 2016 at 15 h 44 min

    Superbe blog je n’ai parcouru que 3 articles pour l’instant mais je suis conquise pas ta plume et tes sujets!!!
    Hâte de continuer à découvrir

    • Reply Estelle 2 août 2016 at 16 h 04 min

      Tu vas me faire rougir Janaël ! Je suis ravie que ça te plaise 🙂 N’hésite pas si tu as des suggestions, je suis toujours preneuse !

  • Reply Amandine 2 août 2016 at 14 h 45 min

    Cet article est vraiment super et tes conseils sont très perspicaces! En effet c’est toujours très excitant de se dire qu’on va partir avec son groupe d’amis mais passer plusieurs jours ensemble change complètement la donne.
    J’adore ta façon d’écrire et tes petits commentaires entre parenthèse qui me font rire !
    Je reviens très vite par ici pour te lire.
    A bientôt!

    • Reply Estelle 2 août 2016 at 14 h 55 min

      Merci Amandine pour ton retour, ça me touche beaucoup 🙂 Niveau parenthèses, je me limite un minimum sinon mon article serait deux fois plus long, c’est une catastrophe ! (Je me soigne, donc !) A très vite, j’espère que les prochains articles te plairont tout autant alors 🙂

  • Reply l'épicière 1 août 2016 at 18 h 46 min

    Personnellement, mon meilleur compagnon de voyage jusqu’à présent c’est mon mari, on arrive vraiment bien à harmoniser nos envies, et surtout, il y a toujours l’un d’entre nous qui est capable de reprendre la barre et faire le « moteur » quand l’autre fatigue.
    Entre amis, c’est sympa aussi, mais pour trois quatre jours, on a des manières de voyager tant au niveau du budget, du rythme, du confort et des visites qui sont trop différentes pour que ça soit satisfaisant au-delà. Je pense que c’est la clé pour choisir ses compagnons de voyage, tester sur une petite durée!

    • Reply Estelle 1 août 2016 at 19 h 54 min

      Oui totalement d’accord, si c’est possible, l’idéal c’est de tester sur un weekend par exemple 🙂 On est tous un peu différent dans notre vie de tous les jours et lorsqu’on voyage, c’est normal ! Mis à part ça, quand on sait exactement ce qu’on veut (et ce qu’on ne veut pas) ça permet de savoir si ça va matcher ou non, chacun ses envies et ses limites 🙂

    Leave a Reply