PARCS NATIONAUX VILLES

Alcatraz : l’île de laquelle on ne peut s’échapper

24 octobre 2015
Alcatraz road trip California

Qui n’a jamais entendu parlé d’Alcatraz ? Vous connaissez surement l’île grâce aux célèbres criminels qui ont séjourné dans sa prison de haute sécurité, comme Al Capone par exemple… Mais saviez-vous que cette petite île dans la baie de San Francisco a plusieurs histoires ? Aujourd’hui, vous pouvez la visiter et découvrir quelques secrets de cet endroit mythique. Ca vous dit d’y faire un petit tour ?

» Préparez votre visite !

Tout d’abord, sachez qu’il vous faudra réserver votre visite à l’avance. Ne vous y prenez pas au dernier moment, car vous risquez de ne pas avoir de billets ! (A moins que vous y alliez en basse saison touristique, auquel cas vous aurez peut-être la possibilité de dégoter des tickets au guichet, mais il est fortement recommandé de prévoir sa visite avant de venir.) Les billets sont en vente par ici (à partir de 90 jours avant la visite) et il vous faudra débourser $39 (soit environ 35€ à date) pour obtenir le précieux sésame. Le prix vous semble élevé et vous vous demandez si ça vaut le coup ? D’après moi, si vous êtes de passage très rapide ou sur un budget très serré, ce n’est pas un arrêt obligatoire – mais c’est tout de même une visite intéressante. Le trajet en ferry, ainsi que l’atmosphère et les anecdotes sur l’historique de l’île valent tout de même le détour : plus de détails ci-dessous, patience ! Quoi qu’il en soit, si vous décidez de faire le détour par Alcatraz, n’oubliez pas d’imprimer votre e-billet au préalable, puis il vous faudra vous rendre sur le Quai 33 (Pier 33) pour prendre le ferry. Si vous avez la possibilité de vous garer ailleurs et de vous rendre à l’embarcadère en transports en commun : faites-le ! Les prix des parkings le long des quais est assez exorbitant (nous en avons fait l’expérience : $30 pour le moins cher pour la journée si mes souvenirs sont bons, mais nous n’avions pas le choix car nous étions prises par le temps) et vous ne trouverez pas beaucoup de places. Dernier conseil, je vous recommande de faire la visite en début de journée : vous trouverez plus facilement à vous garer si vous choisissez cette option, et vous trouverez également l’île un peu moins bondée (plus d’un million de touristes par an sur seulement 9 hectares…) ! En incluant la traversée en ferry, comptez 2H à 2H30 de visite.

Alcatraz

» L’arrivée sur l’île

Essayez d’arriver un peu à l’avance, afin d’être parmi les premières personnes à monter sur le bateau. Vous pourrez ainsi choisir votre place et trouver un endroit stratégique pour faire de jolies photos. En effet, le trajet n’est pas très long mais par temps dégagé, vous aurez une belle vue sur la baie de San Francisco et ses 2 célèbres ponts : Bay Bridge et le Golden Gate Bridge ! (Vous ne connaissez peut-être que l’un des 2, mais nous parlerons un peu plus de la ville dans un prochain article pour que vous soyez incollables, je vous joins tout de même quelques photos pour vous faire une première idée…) Une fois sur l’île vous serez accueilli(es) par un ranger : oui, parce qu’Alcatraz est dorénavant un site historique géré par le service des parcs nationaux des Etats-Unis. Le ranger vous donnera des informations pratiques sur l’île, les dates principales des évènements qui s’y sont déroulés et sera à votre disposition pour répondre à vos questions. Libre à vous d’organiser votre visite comme vous le sentez ensuite ! A l’entrée dans le bâtiment, vous pourrez récupérer un audioguide et le faire programmer dans la langue que vous souhaitez. Cette prestation est incluse dans le prix, et vous permettra de faire le tour du site comme vous le voulez et de sélectionner les explications que vous souhaitez écouter. Pour le retour, il y a des ferrys régulièrement, vous pouvez prendre celui que vous voulez en fonction de la durée de votre visite.

» L’histoire d’Alcatraz : forteresse militaire, prison de haute sécurité, siège d’une occupation amérindienne…

Les moins sérieux d’entre vous pourront passer directement à la visite de l’île un peu plus bas ! (Il n’y a pas d’interro à la fin de toute manière…)

Bref, comme je le disais plus haut, on connait Alcatraz essentiellement pour sa fonction de prison, mais le fort militaire a initialement été érigé au début des années 1850 dans le but de protéger la baie de San Francisco et plus généralement la côte Ouest des Etats-Unis. La première garnison s’installa sur l’île en 1859, à la fin des travaux. Après la guerre de Sécession, des projets de modernisation furent entrepris mais n’ont jamais abouti. C’est en 1868 qu’Alcatraz, après quelques réaménagements, accueilli ses premiers prisonniers. Sa fonction de prison militaire devint officielle en 1909, avec le démarrage de la construction d’un bloc de 600 cellules. L’île était l’endroit parfait pour cela : l’isolement et la météo capricieuse rendaient en effet à la fois les conditions de vie difficiles mais aussi les possibilités d’évasion réduites. C’est à cette période que le surnom The Rock (le rocher) fût donné. En 1933, Alcatraz accueilli ses premiers prisonniers civils et l’île fût rapidement cédée au Federal Bureau of Prisons (Bureau fédéral des prisons) qui convertit le site en prison de haute-sécurité, y incarcérant de grands bandits, mais également des prisonniers violents ou incapables de se conformer aux règles des établissements pénitenciers dans lesquels ils étaient préalablement affectés. Le gouvernement souhaitait alors faire de cette prison un modèle de lutte contre la criminalité dans le pays, en accordant peu de privilèges à ses détenus et en appuyant sur le fait que les évasions étaient (quasi) impossibles. Pour des raisons budgétaires, la prison d’Alcatraz ferma ses portes en 1963. Ces 29 dernières années ont rendu l’île célèbre et dès 1973, elle fût ouverte au public. D’ailleurs, la plus grande partie de la visite présente cette activité d’établissement pénitencier de haute sécurité, nous reviendrons là dessus un peu plus bas ! Mais avant de passer à la découverte de la prison, notons qu’un dernier événement, plus récent, a marqué la vie de l’île. Le 9 novembre 1969, un groupe de 78 Amérindiens prirent l’île d’assault pendant la nuit. Menés par Richard Oakes, ils souhaitaient mettre en lumière leur culture (philosophie, croyances, langue…) et protestaient pour la création d’une université amérindienne sur le site. Ce n’est qu’après environ un an et demi d’occupation qu’ils furent délogés par les autorités. Depuis, les Amérindiens de l’International Indian Treaty Council continuent tout de même d’organiser des cérémonies sur l’île lors de fêtes importantes (jours pendant lesquels les visites sont suspendues). Par ailleurs, pour les plus férus de nature, la faune et la flore de l’île sont réputées et préservées (le nom Alcatraz provient de alcatraces, qui signifie pélican en espagnol). Vous pourrez observer de nombreuses espèces d’oiseaux, mais également visiter les jardins conçus à l’époque de la forteresse militaire, puis entretenus par les gardiens de la prison et leurs familles et restaurés plus récemment.

Alcatraz

» La visite de la prison

Alors, vous avez sauté le paragraphe précédent ? #grillé(e)

Après cette petite page d’histoire, venons en au fait : vous voulez en savoir plus sur les 29 années pendant lesquelles Alcatraz était une prison de haute sécurité ? C’est le principal intérêt de la visite si je puis dire. Vous pourrez découvrir le quotidien de célèbres prisonniers tels qu’Al Big Al Capone, Robert Birdman of Alcatraz Strout ou encore George Machine Gun Kelly (et des 1573 autres criminels détenus à Alcatraz pendant ces années d’activité). Bien évidement, il s’agit d’une prison, et les conditions de détention étaient assez rudimentaires (bon, ma connaissance des prisons se limitent à Orange is the New Black, donc je ne suis pas experte, maaaaais…). Les seuls droits accordés aux prisonniers étaient l’accès à de la nourriture, des vêtements, un toit et des soins médicaux. Vous pourrez découvrir au cours de votre visite les cellules (classiques ou d’isolement), mais également les pièces communes comme le réfectoire, la cuisine, les sanitaires, ou encore la blanchisserie. Vous pourrez imaginer le quotidien des hommes selon l’emplacement de leur cellule. En effet, celles-ci étaient divisées en plusieurs blocs et vous pourrez en savoir plus sur leurs différentes caractéristiques en écoutant les explications de l’audioguide. Vous aurez également accès aux pièces réservées au personnel et pourrez en apprendre plus sur la vie des gardiens et de leurs familles sur l’île.

Alcatraz

» Pour en revenir à la question initiale : s’évader d’Alcatraz est-il possible ?

La prison d’Alcatraz est réputée pour être un établissement dont on ne s’évade jamais… C’est d’ailleurs pourquoi on y envoyait des prisonniers à hauts risques. Cependant, cela n’a pas empêché quelques 14 tentatives d’évasion par 36 détenus, plus ou moins ingénieux. La majorité d’entre eux a été rapidement rattrapée sur l’île même ou aux alentours, d’autres ont été abattus au cours de l’opération. La tentative la plus marquante restera la Bataille d’Alcatraz, orchestrée en 1946 par 6 détenus qui récupérèrent les clés et ouvrirent le feu. Cela se solda par un échec au bout de 2 jours – 3 prisonniers et 2 gardiens furent tués, 18 blessés. Les rescapés furent condamnés à la peine de mort et une détention à perpétuité. Par ailleurs, si officiellement, aucun détenu n’a réussi à s’échapper, le mystère plane sur le cas de Frank Morris et les frères John et Clarence Anglin… Ils se sont échappés de leur cellule en 1962 (vous pourrez d’ailleurs la visiter) puis auraient tenté de rejoindre San Francisco à la nage. Techniquement, seulement leurs effets personnels ont été retrouvés et les prisonniers ont été portés disparus et présumés noyés. L’histoire (voire le mythe) veut qu’on ne connaisse pas leur sort à ce jour… Clint Eastwood a d’ailleurs été inspiré par cette évasion pour le film L’Evadé d’Alcatraz.

Et voilà, ç’en est (déjà) fini pour la visite de l’île d’Alcatraz ! J’espère que vous aurez trouvé réponse à vos éventuelles questions : infos pratiques, historique, anecdotes… N’hésitez pas à laisser un commentaire si jamais un sujet n’avait pas été abordé, je tâcherai de vous répondre au mieux 🙂

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Tatiana 29 octobre 2015 at 22 h 26 min

    Je regrette vraiment de ne pas avoir été y faire un tour durant mon propre road trip cet été en Californie ! Mais ce n’est que partie remise, tu m’as convaincue 🙂

    • Reply Estelle 30 octobre 2015 at 10 h 36 min

      Effectivement, ça vaut le détour ! Mais ça te donne une bonne raison d’y retourner un jour ! Tu me diras ce que tu en as pensé 🙂

  • Reply Florian 29 octobre 2015 at 17 h 05 min

    Intéressant ! Y aura d’autres article sur SF ?

    • Reply Estelle 30 octobre 2015 at 10 h 41 min

      Oui, la prochaine étape sera bien San Francisco ! J’ai adoré cette ville, je peaufine donc l’article et sélectionne mes photos, tu n’auras pas à attendre longtemps 🙂 J’espère qu’il te plaira !

  • Reply Just Melle Amelie 29 octobre 2015 at 11 h 03 min

    Ton article est super, hâte de découvrir le reste de tes aventures.
    Bisous

    • Reply Estelle 29 octobre 2015 at 12 h 38 min

      Merci Amélie pour ton retour ! J’ai hâte moi aussi de vous en parler plus en détails, c’est dur de se retenir de tout dévoiler d’un coup ! La prochaine étape sera San Francisco, j’ai adoré l’endroit donc j’espère que ça te donnera envie si tu n’y es jamais allée 😉 Bonne journée !

  • Reply Dpetiteschosesdelavie 28 octobre 2015 at 20 h 00 min

    J’adore ton article ! Très complet ! Et moi qui a toujours voulu en connaître davantage sur cette ancienne prison ! Merci pour cet article !!

    • Reply Estelle 28 octobre 2015 at 21 h 54 min

      Hello Julie ! Je suis ravie qu’il t’ait plu ! Je t’avoue qu’avant d’y aller, je ne connaissais que de nom, et j’étais super contente d’en apprendre plus pendant ma visite 🙂 L’audioguide est plutôt bien fait et du coup ils te donnent plein d’anecdotes sur l’endroit 🙂

    Leave a Reply