CONSEILS

Le guide des campgrounds pour un road trip dans l’Ouest américain !

24 mai 2016
Liste campgrounds avis road trip

Cet article a été taaaaant attendu, je vais enfin vous dévoiler la liste des campgrounds dans lesquels nous avons « logé » lors de notre road trip dans l’Ouest américain ! Yay ! Je commencerai par vous donner des conseils valables pour tous les campgrounds pour que vous sachiez un peu à quoi vous attendre, puis vous aurez accès à la liste de ceux dans lesquels nous avons passé la nuit. Nous n’avons franchement pas eu de mauvaise surprise, mais c’est sur que certains sont mieux que d’autres… Et aussi un peu plus cher ! Je vous donnerai dons mes appréciations et vous laisserai délibérer pour vos propres choix, ça vous va ?

» Campground, kézako ?

Je n’ai pas voulu traduire le mot « campground » parce qu’il n’existe pas d’équivalent exact en français. Disons que le terme « camping » n’est pas vraiment représentatif car aux Etats-Unis : les campgrounds ne désignent pas nécessairement ces grands centres avec plein d’animations, une immense piscine et des mobil-homes (bonjour le cliché #franckdubosc), mais plutôt des aires sur lesquelles il est possible de laisser son van ou de piquer sa tente. Ils sont plutôt situés en pleine nature, ce qui les rend bien agréables pour la plupart : il ne s’agit pas de parkings en béton sur lesquels s’entassent des centaines de camping-cars.

Pour ceux situés dans les lieux les plus touristiques (par exemple les grands parcs nationaux), vous pourrez réserver en ligne avant votre départ, ou au fur et à mesure de votre voyage. On perd certes en flexibilité et liberté, mais certains emplacements sont littéralement pris d’assaut en haute saison. Je pense notamment à Yosemite et au Grand Canyon par exemple, qui peuvent être plein des mois à l’avance ! Dans le cas d’une réservation en amont, vous payerez en ligne la plupart du temps, et un spot vous sera attribué. Si vous ne vous souvenez plus du numéro, ils vous le donneront à l’accueil ou vous l’afficheront dans le cas d’une arrivée tardive. Pour les campgrounds populaires, vous pouvez également tenter de miser sur les annulations de dernières minutes pour avoir un emplacement, il faut dans ce cas se présenter tôt dans la journée à l’accueil pour se positionner. Les autres campgrounds sont basés en général sur la règle du premier arrivé, premier servi. Les emplacements se remplissent ainsi au fur et à mesure des arrivées. Pour réserver un spot, et payer, il y a plusieurs cas de figure :

1. Il y a un bureau d’accueil et vous arrivez en journée : Il vous suffira de vous y présenter pour régler en fonction du nombre de nuitées, pensez à avoir de la monnaie.

2. Il n’y a pas de bureau d’accueil et/ou vous arrivez tardivement : Dans ce cas, pas de possibilité de payer mano à mano, mais cela ne vous exonère malheureusement pas des droits d’entrée (même s’il est possible de gruger dans certains cas… mais chut !). Vous trouverez le détail de la démarche à suivre à l’entrée du site. Généralement, il vous faudra glisser le règlement en espèce dans une enveloppe en indiquant votre numéro de plaque, puis de le glisser dans une boite aux lettres prévue à cet effet. Attention, sachez que dans la plupart des campgrounds, une personne (un ranger par exemple) passe le matin (tôt) pour vérifier tout cela. A ce moment là, il est possible de jouer la carte du touriste qui est arrivé en plein milieu de la nuit… mais ne pas avoir de monnaie n’est pas considéré comme une excuse, et vous devrez alors payer directement la personne.

Les Américains étant eux-mêmes assez fan de l’expérience des vacances en van ou en camping-car, les campgrounds sont généralement bien entretenus et bien équipés. Enfin cela signifie qu’il y a des sanitaires propres et fonctionnels dans la plupart d’entre eux ! Le reste, c’est du bonus ! Vous pourrez par exemple dans certains campgrounds avoir une borne électrique et/ou une station pour faire le plein/vide d’eau (généralement à la sortie). Vous aurez également parfois une table de camping pour vos repas et/ou une installation pour faire du feu (suivre strictement les consignes données à l’arrivée à ce sujet).

» Parc national de Yosemite

Lors de notre premier passage à Yosemite, nous avons choisi le Lower Pines Campground car il est situé en plein cœur du parc tout simplement. Nous n’en avons pas profité très longtemps car nous sommes arrivées assez tard (depuis Los Angeles) puis parties en vadrouille tôt le lendemain, mais le réveil a été vraiment super. Nous nous sommes levées en plein milieu des pins typiques de la région, avec une vue sur les domes du parc : un super souvenir ! N’oubliez pas d’enfermer votre nourriture et vos cosmétiques dans les casiers anti-ours (bear-proof lockers en anglais).

PRIX : 26$ par véhicule (soit 22,50€ à date)

RESERVATION : fortement recommandée quelques mois/semaines à l’avance par ici

SANITAIRES : toilettes et lavabos à proximité immédiate des emplacements, possibilité de prendre sa douche à Curry Village un peu plus loin (5$/pers.)

AUTRES : pas d’électricité, dump station à l’entrée d’Upper Pines, table de picnic

Nous nous sommes rendus à Yosemite une deuxième fois vers la fin du road trip et avons passé la nuit dans un autre campground… Mais impossible de me souvenir du nom malheureusement; je n’ai pas eu plus de succès en demandant à mes petits camarades. Ce campground était situé plus à l’écart de Yosemite Village et son nom comprenait le mot « Pine »… mais comme à peu près 90% des campings de la région ! Le nombre de places étaient plus restreint et c’était basé sur le principe de « premier arrivé premier servi », nous n’avons pas eu de souci pour trouver une place pour la nuit. C’était en plein milieu de la forêt donc en arrivant de nuit, nous n’étions pas rassurés avec toutes ces histoires d’ours, mais c’est finalement en compagnie de petits écureuils que nous avons tranquillement pris notre petit déjeuner.

» Lake Tahoe

Comme pas mal de soirs lors de notre deuxième partie de road trip en Californie, nous n’avions pas réservé d’emplacement pour notre passage au Lake Tahoe. Mais après avoir essuyé quelques refus, nous avons atterri au Nevada Beach Campground. Nous sommes tombés sur une nana adorable à l’accueil et un camping presque désert, ce qui nous a permis de choisir (après moultes débats) un emplacement au milieu des arbres et à deux pas de la plage, un vrai petit coin de paradis. Le soir, un gardien des lieux nous a proposé du bois pour faire un feu, ce que nous avons fait avec plaisir après avoir admiré le soleil se coucher sur le lac.

PRIX : 33$ par véhicule (soit 28,50€ à date)

RESERVATION : possibilité de réserver par ici, premier arrivé premier servi sur place (se rendre à l’accueil)

SANITAIRES : toilettes et lavabos à proximité immédiate des emplacements

AUTRES : table de picnic, possibilité de faire un feu de camp, pas d’électricité, ni de dump station

» Autour de San Francisco

Ca n’a pas été très évidement de trouver où poser notre van autour de San Francisco. La ville est grande et il n’est pas vraiment possible de se garer n’importe où car les vans ne sont bien sur pas les bienvenus dans les rues étroites (en plus, dormir en pente c’est pas le top). Nous n’avions pas de réservation mais tout de même l’adresse de quelques campgrounds aux alentours… Sauf que ça a été un peu la galère pour les trouver, et c’est finalement les mecs qui nous ont donné une bonne adresse : Samuel P. Taylor Campground (dans le state park du même nom). Je ne peux que vous recommander de vous y rendre quand il fait encore jour car il est très bien caché dans la densité de la forêt. Cela nous a valu quelques demi-tours malgré le fait que nous ayons un GPS ! Cela dit, cela rend le campground très tranquille et bien agréable, entre les arbres et la rivière qui coule pas loin. On avait même pas réalisé que c’était si grand ! Attention, c’est tout de même à 1H de San Francisco mais sur le chemin pour vous rendre dans la vallée de Napa. Sachez aussi qu’il existe des campgrounds plus proches, mais qu’ils sont vraiment excessivement chers, c’est à vous de décider du budget que vous voulez y accorder.

PRIX : 35$ par véhicule (soit 30€ à date)

RESERVATION : possibilité de réserver ici, nous sommes arrivées sans réservation mais en basse saison

SANITAIRES : toilettes et lavabos à proximité immédiate des emplacements, douches fonctionnant avec des pièces (attention, la mienne était glacée, je suis mal tombée…)

AUTRES : pas d’électricité, ni de dump station, table de picnic, possibilité de faire un feu de camp

Lors de notre second passage, nous nous sommes rendus sur un site un peu plus confidentiel puisqu’il ne pouvait accueillir qu’une poignée de véhicules. Ce soir là, je crois qu’on devait être 2 vans et une tente à passer la nuit sur place. Mais c’est là qu’intervient mon second (et dernier !) trou de mémoire puisque je suis incapable de me souvenir du nom ou du lieu exact de ce campground… Je dois avouer que pour cette première nuit dans le « nouveau » van, on s’est totalement laissées guider par les mecs – qui connaissaient visiblement l’endroit (ou avaient simplement bien fait leurs devoirs, on y a vu que du feu). Je pense que nous étions dans la Golden Gate National Recreation Area en comptant de la distance à la ville. J’ai trouvé sur la carte les campgrounds suivants : Bicentennial Campground, Hawk Camp Campground et Haypress Campground. Compte tenu de leur taille, ça pourrait être ça, mais je préfère ne pas vous dire de bêtise !

PS : Nous avons aussi testé le parking d’un WalMart à Oakland, je ne sais pas si j’irais jusqu’à le recommander mais en tout cas, on nous a dit ni embêtées ni délogées, donc l’expérience a été relativement positive ! Bon évidement, pas de sanitaires à disposition donc c’est vraiment histoire de se garer sur une surface plate sans se faire embêter.

» Sacramento

Comme dans toutes les grandes villes, impossible de se garer à proximité, et puis finalement les paysages citadins ne sont pas les plus excitants pour passer la nuit. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés à environ 30 minutes de Sacramento, au Folsom Lake Campground. L’endroit ne paie pas de mine et n’a franchement rien d’extraordinaire, mais nous avons fini par y rester 2 nuits. En effet, comme de nombreux campgrounds, nous n’étions pas les uns sur les autres ce qui était agréable, et surtout, c’est là bas que nous avons fait notre premier feu de camp ! Vraiment top pour passer une superbe soirée entre amis. Vous êtes aussi à proximité du lac pour faire des petites balades, la plupart des visiteurs sont en fait des locaux venus passer le weekend.

PRIX : 33$ par véhicule (soit 28,50€ à date)

RESERVATION : possibilité de réserver par ici, premier arrivé premier servi sur place (se rendre à l’accueil)

SANITAIRES : toilettes et lavabos à proximité immédiate des emplacements, douches fonctionnant avec des pièces

AUTRES : table de picnic, possibilité de faire des feux de camp (achat du bois à l’accueil), pas d’électricité

» San Jose

Retrouver le nom et l’emplacement de ce campground n’a pas été une mince affaire je dois dire ! Après d’intenses recherches sur les moteurs de recherche ainsi que la vue aérienne de Google Maps, j’ai enfin remis la main dessus (je ne suis pas peu fière du coup). Nous étions près de San Jose pour assister à l’une des étapes du Tour de Californie (vous aurez deviné que l’idée ne venait pas de moi…) et avons cherché un lieu pour dormir un peu à la dernière minute. Mais après quelques recherches sur nos téléphones et incompréhensions entre chauffeur et co-pilote (rester sur la même route c’est aller tout droit même si techniquement la route en question fait des virages, non ?), nous nous sommes rendus au campground du Joseph D. Grant County Park ! Il s’agissait de notre dernière nuit dans le van, nous en avons profité pour faire un bon feu (et manquer d’incendier les collines d’herbe sèche aux alentours…). Mi-mai, l’endroit était désert et la vue au petit déjeuner superbe. Le ranger venu collecter son dû au petit matin était super sympa, il nous a refilé des goodies et est resté discuter 5 minutes.

PRIX : 32$ par véhicule (soit 27,50€ à date)

RESERVATION : à priori pas possible de réserver à l’avance, système de boite aux lettres + vérification le matin

SANITAIRES : toilettes, lavabos et douches chaudes à proximité immédiate des emplacements

AUTRES : table de picnic, possibilité de faire des feux de camp, possibilité de prendre un emplacement avec électricité

» Sur la Pacific Coast Highway

Après une nouvelle nuit sur un parking autour de Half Moon Bay (nous avions été stoppées dans notre élan par la pluie malheureusement), nous avions noté l’adresse de plusieurs campgrounds proches de Los Osos (Cerro Alto Campground à Morro Bay, Whisper Canyon Campground à Bradley, Plaskett Creek Campground à Big Sur) mais n’avions pas encore atteint cette partie de la Californie. L’avantage de ne pas avoir réservé l’intégralité de nos emplacements a été qu’on a plus simplement s’adapter et modifier un peu notre trajet. Du coup on a cherché rapidement les campgrounds aux alentours de Monterey, où nous étions, et sommes tombées sur le Mazda Raceway Campground ou Campground at Laguna Seca par total hasard. Même si le nom aurait pu nous mettre la puce à l’oreille, nous avons été super étonnées de tomber sur un camping… au bord d’un circuit de voitures de course ! Il faudra vous renseigner pour vous y rendre un jour où il n’y a pas de course de préférence, mais le lieu est assez atypique. Choisissez un emplacement un peu en hauteur pour avoir une super vue au réveil, c’est l’un des meilleurs petits déjeuners que nous ayons fait ! Nous avons tellement aimé que nous y sommes retournés avec les mecs un peu plus tard. Cette fois-ci il y avait des tours d’essai sur le circuit visiblement, c’était marrant à voir et ça n’a duré que la fin d’après-midi heureusement.

PRIX : 32$ par véhicule (soit 27,50€ à date)

RESERVATION : possibilité de réserver en appelant le 888-588-2267, système de boite aux lettres sur place + vérification le matin

SANITAIRES : toilettes, lavabos et douches chaudes à proximité immédiate des emplacements (gratuit)

AUTRES : table de picnic, aire de jeux (oui c’est important), possibilité de prendre un emplacement avec électricité

En descendant un peu plus bas, toujours le long de la côte Pacifique, nous nous sommes arrêtées près de Santa Barbara. Si la veille nous avions pu adapter notre programme, pour cette nuit-là nous avions réservé au Campground Los Prietos dans la Los Padres National Forest. Ca nous a permis de nous « forcer » à avancer jusqu’au sud de la Pacific Coast Highway… sinon nous serions probablement encore à Yosemite à l’heure où je vous parle haha Comme d’habitude, nous avons quitté l’emplacement assez rapidement, celui-ci ne m’a donc pas laissé de souvenir impérissable mais était tout de même agréable.

PRIX : 29$ par véhicule (soit 25€ à date)

RESERVATION : possibilité de réserver par ici

SANITAIRES : toilettes et lavabos à proximité immédiate des emplacements, pas de douches

AUTRES : table de picnic, possibilité de prendre un emplacement avec électricité

» Parc national de la Vallée de la Mort

Dès notre arrivée dans la Vallée de la Mort, nous nous sommes rendues à l’office de tourisme pour se renseigner sur les environs et réserver notre emplacement pour la nuit au Furnace Creek Campground. Pour un lieu si touristique, il n’est vraiment pas cher (il me semble que les prix évoluent en fonction des saisons cela dit) mais reste assez sommaire. Vous vous retrouverez tout de même assez proches de vos voisins, mais finalement pour y passer une nuit c’est pas si grave. Vous pouvez faire un tour sur le site avant d’aller réserver, ce qui vous permettra de choisir votre spot. Et là il va falloir être malin : il y a peu de végétation mais celle-ci vous protégera un peu du soleil donc réfléchissez à comment le soleil tourne pour savoir quand vous aurez un peu d’ombre !

PRIX : 18$ par véhicule (soit 15,50€ à date)

RESERVATION : pas possible de réserver, système premier arrivé premier servi (réservation d’un spot à l’office de tourisme le jour-même)

SANITAIRES : toilettes et lavabos à proximité immédiate des emplacements, pas de douches (aïe ça pique un peu par cette chaleur…)

AUTRES : bacs pour faire la vaisselle, dump station à la sortie, pas de table de picnic, pas d’électricité

» Parc national du Grand Canyon

Après un abandon des recherches de campgrounds à Las Vegas car nous logions à l’hotel, nous devions trouver où passer la nuit à proximité du Grand Canyon. Heureusement, il y a des campgrounds sur la rive sud, très proches du village et centre d’informations. Nous avons donc opté pour le Mather Campground… en réservant en amont ! En effet, nous avons eu l’un des derniers emplacements en réservant un mois avant notre arrivée, mais ça a apparemment été un sacré coup de chance parce que tout est généralement plein des mois à l’avance. De même, les mecs ont eu du pot en obtenant une place grâce à une annulation le jour-même. Et la grosse surprise reste le prix, car il est situé en plein cœur de la rive sud et dispose de nombreux services !

PRIX : 18$ par véhicule (soit 15,50€ à date)

RESERVATION : fortement recommandée quelques mois/semaines à l’avance par ici

SANITAIRES : toilettes et lavabos à proximité immédiate des emplacements, douches fonctionnant avec des pièces

AUTRES : table de picnic, laverie, WiFi dans le bloc commun, possibilité de faire des feux de camp, dump station, pas d’électricité

» Monument Valley

Sur notre lancée des sites un peu touristiques, nous avons réservé un emplacement au Goulding’s Campground à Monument Valley. Nous avions peur de nous retrouver au milieu de nul part sans endroit où passer la nuit, mais finalement, nous étions que 2 vans ce soir là… Le notre et celui des mecs ! Il faut dire que la partie réservée aux vans est très sommaire puisqu’il s’agit simplement d’un terrain plat recouvert de poussière rouge. Mais cela dit, les sanitaires étaient vraiment top et la vue que nous avions pour le coucher et lever du soleil était à couper le souffle.

PRIX : 24$ par véhicule (soit 20,50€ à date)

RESERVATION : possibilité de réserver par ici, premier arrivé premier servi sur place (se rendre à l’accueil)

SANITAIRES : toilettes, lavabos, douches chaudes à proximité immédiate des emplacements (gratuit)

AUTRES : WiFi dans le bloc commun, possibilité de prendre un emplacement avec électricité, pas de table de picnic

Bien évidement, des campgrounds, il y en a un peu partout et vous ne serez jamais loin d’un emplacement, moyennant quelques recherches en amont ou sur place sur votre téléphone ou dans les centres d’informations. En tout cas, tous ceux que je vous présente ont été testés et tous approuvés parce nous n’avons jamais eu de mauvaises expériences. Votre choix devra ensuite dépendre d’une combinaison entre le prix que vous êtes prêts à mettre et la qualité de service que vous souhaitez (on va pas se mentir, avec une douche c’est mieux !). N’hésitez pas à partager vos plans sympa, dans les endroits cités ou ailleurs, ça pourra peut-être aider d’autres voyageurs 🙂

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply